La souveraineté intellectuelle, un choix d’avenir stratégique

by | 15 septembre 2022

Il n’y a pas à dire, Circle porte bien son nom ! Arrivé depuis à peine trois ans sur le marché du conseil en stratégie, ce cabinet fait déjà sa révolution. Fondée par un entrepreneur qui se revendique comme tel, cette entreprise fait le pari de s’adapter au monde d’aujourd’hui pour mieux façonner celui de demain.

Entretien avec Augustin van Rijckevorsel, président et fondateur.

Par Augustin Van Rijckervorsel (Président et fondateur de Circle.)

 

​Vous vous présentez comme le « cabinet du monde nouveau », de quel(s) constat(s) partez-vous ?

 

On entend beaucoup parler du monde qui aurait changé or ce n’est pas tant le monde qui a évolué que ses habitants. Nous sommes face à une géné ration de consommateurs, de clients et d’employés différente. Aujourd’hui, la marque, auréolée de son prestige, n’a plus autant d’importance que par
le passé, les employés recherchent avant tout à rejoindre un projet et sont en quête de sens tout en préservant leur « work life balance ». De même, le temps des clients qui étaient à l’image des consultants qu’ils recherchaient, des mâles blancs sortant des grandes écoles, est révolu. Nous avons affaire à de nouveaux profils issus de la diversité qui n’ont que faire de ces critères. Tout va si vite que même si l’expertise garde toute son importance, elle devient une donnée parmi d’autres. Il ne s’agit plus d’élaborer le meilleur plan mais de faire celui qui est le plus applicable car si je ne l’applique pas demain, après-de-
main il sera périmé. Ainsi, la manière dont on vend est en train de changer : toute proposition de valeur se doit de prendre réellement en en compte les problématiques de l’opérationnel.

Pour ce faire, nous avons donc besoin des diplômés des plus grandes écoles certes mais, dotés de beaucoup d’humilité ; De même que nous recherchons des seniors issus de grands cabinets de conseil mais aussi passés par le terrain.

 

Vous faites même du pragmatisme l’atout d’une pensée stratégique franco-européenne, pouvez-vous développer ?

 

Une pensée stratégique est basée sur une culture. La stratégie vient étymologiquement du mot grec stratos et agein, l’art de faire la guerre : la manière dont les Chinois, les Européens ou encore les Américains font la guerre varie en fonction des cultures. De ce fait, la stratégie repose sur la culture car elle vient définir la société de demain. Les cabinets en stratégie construisent la société du futur. Par conséquent, laisser aux seuls cabinets anglo-saxons la définition de notre pensée stratégique est problématique. Il ne s’agit de les rejeter complètement car nous avons évidemment des points communs. Cependant, nous avons aussi des différences et l’on ne peut construire une stratégie sans prendre en compte notre propre culture. Il est donc urgent et impor tant de faire émerger des acteurs de taille conséquente qui pèseront sur le devenir de notre pensée stratégique. À l’instar de la French Tech, il faut que nos États viennent se positionner sur l’importance de développer ce tissu au niveau franco-européen. Il est essentiel qu’ils accompagnent et sécurisent la montée en puissance de ce réseau
souverain qui élaborera la société de demain.

 

On est donc au-delà de l’entrepreneuriat mais bien dans dans la fondation d’un véritable mouvement de défense d’intérêts ?

 

Tout à fait, nous avons récemment lancé un Advisory Board avec de fortes personnalités telles que le général Vincent Desportes, Cyril Abiteboul, Benjamin Grivaux, Rachel Picard, Alexia Laroche Joubert et Angélique Gérard… Des gens qui ont une très grande légitimité dans la stratégie de leurs domaines respectifs. L’objectif est ainsi de mettre en place un consortium d’entreprises qui vont faire valoir leur poids et leur importance. Ce secteur embauche des milliers de personnes, c’est un pilier pour la société comme pour l’emploi. Derrière la souveraineté industrielle il y a la souveraineté intellectuelle, c’est ce que j’appelle la « French Intellect ».

Lien de l’article dans ESSEC

15 septembre 2022

Un pas de côté pour écrire

Alexis Bonon, 31 ans, senior manager chez Circle depuis un an, au BCG entre 2015 et 2020, a pris plusieurs mois de congé sans solde afin d’écrire un nouveau roman. Son sujet, le dérèglement climatique, est d’actualité.Par Alexis Bonon (Senior Manager au sein de...

24 juillet 2022

Un Advisory Board très VIP

Après Benjamin Grivaux (un proche du président Macron), Vincent Desportes (ex-général des armée), Rachel Picard (présidente du CA de Criteo), Cyril Abiteboul (directeur de Renault F1 Team jusqu’en janvier 2021), Circle annonce, à quelques jours d’intervalle...

24 juillet 2022

De Koh-Lanta à Circle : le nouveau totem d’Alexia Laroche-Joubert

Circle fait un coup très people. Son advisory board vient de s’agrandir avec l’arrivée de l’animatrice-productrice star de la téléréalité, Alexia Laroche-Joubert.Cela fait quelques mois que le fondateur du cabinet, Augustin van Rijckevorsel, cherche à capter des...

17 mai 2022

Notre souveraineté doit aussi être intellectuelle

Le problème n'est pas tant la nécessité de faire appel à des cabinets de conseil que la dépendance de la France à une pensée stratégique élaborée outre-Atlantique, estime Augustin Van Rijckevorsel, fondateur de Circle.Par Augustin Van Rijckervorsel (Président et...

14 avril 2022

Top 25 des cabinets de conseil en France

Créé par le Syndicat français de l’intelligence économique (Synfie), l'Observatoire de l'intelligence économique français (OIEF) a pour but de détecter au plus tôt les menaces pesant sur les entreprises françaises et les technologies stratégiques et alerter les...

11 janvier 2022

Benjamin Griveaux, Vincent Desportes… : Circle présente ses VIP

C’est sous les arcades du café Lapérouse, fraîchement inauguré au sein de l’Hôtel de la Marine, situé place de la Concorde, que Circle devait présenter mercredi 24 novembre les personnalités (toutes masculines) qui constitueront dorénavant l’advisory board du...

27 septembre 2021

Renault : la nouvelle vie de consultant du patron de la F1

Cyril Abiteboul, qui avait quitté ses fonctions de patron des activités sportives de Renault en début d’année, a rejoint à la rentrée de septembre 2021 Circle en tant que senior advisor – un rôle taillé sur mesure dans lequel il devra vendre et conduire des...

14 septembre 2021

DG de Solendro : le pari culotté d’un associé de Circle

L’un des trois associés cofondateurs de Circle, Olivier Brisac, renonce au conseil et prend la direction de Solendro.  Il vient, en effet, d’être nommé CEO du site de e-commerce de sous-vêtements pour hommes. Deux ans après sa création, il quitte donc Circle...

9 juillet 2021

Nouveau logo, nouveau site : Circle joue à fond la carte de la com’

Circle a dévoilé début mai 2021 ses nouvelles couleurs. Le cabinet, né en février 2019, présente un nouveau site internet et un nouveau logo. Ils sont le fruit d’une mission de refonte de marque confiée par Circle à Laurent Vincenti, associé de l’agence Yuma et...