La souveraineté intellectuelle, un choix d’avenir stratégique

by | 15 septembre 2022

Il n’y a pas à dire, Circle porte bien son nom ! Arrivé depuis à peine trois ans sur le marché du conseil en stratégie, ce cabinet fait déjà sa révolution. Fondée par un entrepreneur qui se revendique comme tel, cette entreprise fait le pari de s’adapter au monde d’aujourd’hui pour mieux façonner celui de demain.

Entretien avec Augustin van Rijckevorsel, président et fondateur.

Par Augustin Van Rijckervorsel (Président et fondateur de Circle.)

 

​Vous vous présentez comme le « cabinet du monde nouveau », de quel(s) constat(s) partez-vous ?

 

On entend beaucoup parler du monde qui aurait changé or ce n’est pas tant le monde qui a évolué que ses habitants. Nous sommes face à une géné ration de consommateurs, de clients et d’employés différente. Aujourd’hui, la marque, auréolée de son prestige, n’a plus autant d’importance que par
le passé, les employés recherchent avant tout à rejoindre un projet et sont en quête de sens tout en préservant leur « work life balance ». De même, le temps des clients qui étaient à l’image des consultants qu’ils recherchaient, des mâles blancs sortant des grandes écoles, est révolu. Nous avons affaire à de nouveaux profils issus de la diversité qui n’ont que faire de ces critères. Tout va si vite que même si l’expertise garde toute son importance, elle devient une donnée parmi d’autres. Il ne s’agit plus d’élaborer le meilleur plan mais de faire celui qui est le plus applicable car si je ne l’applique pas demain, après-de-
main il sera périmé. Ainsi, la manière dont on vend est en train de changer : toute proposition de valeur se doit de prendre réellement en en compte les problématiques de l’opérationnel.

Pour ce faire, nous avons donc besoin des diplômés des plus grandes écoles certes mais, dotés de beaucoup d’humilité ; De même que nous recherchons des seniors issus de grands cabinets de conseil mais aussi passés par le terrain.

 

Vous faites même du pragmatisme l’atout d’une pensée stratégique franco-européenne, pouvez-vous développer ?

 

Une pensée stratégique est basée sur une culture. La stratégie vient étymologiquement du mot grec stratos et agein, l’art de faire la guerre : la manière dont les Chinois, les Européens ou encore les Américains font la guerre varie en fonction des cultures. De ce fait, la stratégie repose sur la culture car elle vient définir la société de demain. Les cabinets en stratégie construisent la société du futur. Par conséquent, laisser aux seuls cabinets anglo-saxons la définition de notre pensée stratégique est problématique. Il ne s’agit de les rejeter complètement car nous avons évidemment des points communs. Cependant, nous avons aussi des différences et l’on ne peut construire une stratégie sans prendre en compte notre propre culture. Il est donc urgent et impor tant de faire émerger des acteurs de taille conséquente qui pèseront sur le devenir de notre pensée stratégique. À l’instar de la French Tech, il faut que nos États viennent se positionner sur l’importance de développer ce tissu au niveau franco-européen. Il est essentiel qu’ils accompagnent et sécurisent la montée en puissance de ce réseau
souverain qui élaborera la société de demain.

 

On est donc au-delà de l’entrepreneuriat mais bien dans dans la fondation d’un véritable mouvement de défense d’intérêts ?

 

Tout à fait, nous avons récemment lancé un Advisory Board avec de fortes personnalités telles que le général Vincent Desportes, Cyril Abiteboul, Benjamin Grivaux, Rachel Picard, Alexia Laroche Joubert et Angélique Gérard… Des gens qui ont une très grande légitimité dans la stratégie de leurs domaines respectifs. L’objectif est ainsi de mettre en place un consortium d’entreprises qui vont faire valoir leur poids et leur importance. Ce secteur embauche des milliers de personnes, c’est un pilier pour la société comme pour l’emploi. Derrière la souveraineté industrielle il y a la souveraineté intellectuelle, c’est ce que j’appelle la « French Intellect ».

Lien de l’article dans ESSEC

10 juin 2024

IA : Vers une banque conversationnelle

Pour plus d'interactions dans les banques de détail, Christophe Baniol propose la création d'un duo de conseillers, l'un humain, l'autre virtuel. « L'IA générative doit permettre aux banques de basculer dans un autre modèle de distribution, plus orienté client,...

14 mai 2024

Etude : Quelles perspectives pour les sponsors des JO 2024 ?

  Les Jeux Olympiques de Paris 2024 resteront sans doute l'événement sportif du siècle pour la ville de Paris, mais qu’en sera-t-il pour les 63 sponsors nationaux ? Notre cabinet de conseil en stratégie a mené une étude approfondie sur les perspectives de...

13 mars 2024

Circle continue sa réorganisation avec l’arrivée d’un DGA

Le cabinet Circle Strategy continue sa réorganisation avec l’arrivée de Bertrand Grau comme directeur général adjoint.Ce partner faisait partie de l’équipe qui avait lancé à Paris en 2019 l’entité stratégie de KPMG, Global Strategy Group (GSG), où il pilotait la...

7 mars 2024

Etude : l’impact du départ de Kylian Mbappé du PSG

Depuis son arrivée au Paris Saint-Germain en septembre 2017, à seulement 18 ans, Kilian Mbappé a non seulement marqué l'histoire du club, mais il a également laissé une empreinte indélébile sur le paysage du football européen. Son départ annoncé du PSG suscite...

29 août 2023

Evènement : Circle Insight 27/09/2023 – AI for Gender Diversity

Evènements, communautés, communication ciblée… les cabinets de conseil en stratégie multiplient les initiatives pour accroître la présence des femmes. Cependant, ces leviers n’ont qu’un impact limité. Aujourd’hui, les femmes ne représentent que 17% du partnership...

15 juin 2023

La roue tourne chez Circle

Jean-Marc Liduena, associé de KPMG jusqu’en janvier dernier – il a notamment co-fondé la branche strat’, Global Strategy Group – est nommé CEO de Circle, l’entité stratégique du groupe Square Management.Augustin van Rijckevorsel, dénommé Gus, fondateur de Circle et...

3 mai 2023

Quand l’IA nous parle de souveraineté

Les progrès en intelligence artificielle sont spectaculaires, comme l'ont récemment montré les performances du chatbot ChatGPT. Sommes-nous prêts à relever le défi en Europe, et en France en particulier? A nous de mettre toutes les chances de notre côté, prévient...

24 février 2023

Un nouveau contrat social industriel et écologique

Alors que les espoirs naissants d’une réindustrialisation sont fragilisés par la multiplication des crises économiques, sociales et géopolitiques en Europe, comment lancer et réussir un débat citoyen pour repenser notre relation à l’industrie et sa place dans notre...

9 février 2023

Opinion | Réussir un fonds de souveraineté européen

Un fonds de souveraineté européen pour appuyer nos industries, nos technologies et la transition bas carbone sera discuté lors du sommet européen du 9 février. Julien Serre indique à quelles conditions il peut réussir.Le temps presse. Nous devons répondre à...